Worldskills 2015 : les Bleus s’en sont bien sortis

Actualité culturelle | Actualités du Brésil

No votes yet.
Please wait...
(Last Updated On: 28 août 2015)

Cette année, la Worldskills Competition s’est déroulée à São Paulo. Pour cette 43ème édition, l’équipe des Bleus était très enthousiaste et chaque membre s’est bien défendu dans son domaine malgré quelques incidents mineurs.

La Worldskills Competition

En France, la Worldskills Competition est connue sous l’appellation « Olympiade des Métiers. La compétition de cette année a débuté le 12 août et ne s’est terminé que le dimanche 15 août dernier. Comme à chaque édition, une cérémonie d’ouverture et de clôture ont été organisées pour commencer et clore la compétition. En tout, ils étaient 1 230 candidats provenant de 62 nations à y participer.

 Wolrdskills competition 2015

L’équipe de Bleus

Pour représenter la France, l’équipe des Bleus était composée de 44 personnes dont huit femmes et 36 hommes. Parmi eux, on retrouve deux Picards. Parmi toutes les équipes participantes, celle de la France était la plus imposante. Malgré leur grand nombre, les membres de l’équipe étaient très soudés. D’ailleurs, ils ont affiché leur dynamisme et enthousiasme au départ de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle et à leur arrivée à São Paulo en entonnant à grands cris la Marseillaise et leur cri de guerre. Ce n’est qu’une fois l’hymne national chanté que les Français ont rejoint le bus qui devait les ramener à l’hôtel.

Une organisation méthodique

La cérémonie d’ouverture de la compétition s’est tenue dans la soirée du mardi 11 août. Pendant deux heures, un orchestre a animé la foule sans oublier le défilé des drapeaux, les mascottes, les chants, les danses et l’incontournable « haka » pour les Néo-Zélandais qui ont également participé à la Worldskills. Les choses sérieuses n’ont débuté que le lendemain 12 août et c’est justement pour être frais et reposés pour le premier jour de l’Olympiade que l’équipe de France a décidé de rentrer sitôt la cérémonie d’ouverture clôturée. Pendant les quatre jours de la compétition, chaque candidat a travaillé sur un total de 24 heures sous l’œil expert et avisé des jurys.

Le début de la compétition

Mercredi 12 août, 6 h 15 du matin, les Bleus ont eu droit à un réveil rythmé. Un coach sportif s’est chargé de les réveiller complètement en leur proposant course à pieds et exercices d’échauffements de bon matin. Pour les membres de l’équipe, c’était une excellente idée puisqu’aux heures des premières épreuves, ils étaient frais et bien éveillés. Charles-Henri Moëc, l’un des chefs d’équipe de la délégation française renforce le fait qu’un peu de sport au réveil ne peut que faire du bien à chaque compétiteur. Soulignons que parmi tous les participants, rares sont les équipes à avoir eu cette idée.

8 h 00 : chaque candidat s’installait à son stand pour démarrer la compétition.

Les Picards Français

Pour la 43ème édition, l’équipe des Bleus était composé de deux Picards à savoir :

  • Florence Lesage à la pâtisserie :

Florence Lesage était chef de partie en pâtisserie et pour participer à l’Olympiade, elle n’a pas hésité à démissionner de son poste. Elle est titulaire d’un Bac Pro à Orchie et d’un BEP à Amiens. Elle a remporté l’étape régionale à Compiègne en mars 2014. Une fois la compétition terminée et à la rentrée, elle compte reprendre ses études avec un Brevet de Maîtrise Pâtisserie. Avant l’olympiade, Florence s’est entraîné avec tous ses anciens professeurs.

  • Alexandre Etienne en administration-réseaux :

Du haut de ses 21 ans, Alexandre Etienne est étudiant en première année d’école d’ingénieur informatique chez Promeo à Beauvais. Avant de s’inscrire pour le concours, il a été coaché par un de ses professeurs avec qui il a travaillé pendant trois heures après les cours. D’ailleurs, c’est grâce à ce professeur, lui-même expert pour la Worldskills, qu’il a eu vent de l’Olympiade. Outre l’Informatique, il est aussi passionné de sport dont la musculation et le football.

Une première journée bien remplie

Pour sa première journée de compétition, Florence Lesage devait reproduire un modèle en pâte à sucre. Dans cette épreuve, elle était confrontée à 21 concurrents dont le plus redoutable était la Corée. Florence était fière d’elle lorsque les 22 experts sont passés voir son travail. Malheureusement, deux pièces de son chef-d’œuvre sont tombées alors que les jurys évaluaient le travail des autres concurrents. Selon la chef, cette chute aurait été causée par la chaleur, le poids des pièces et peut-être aussi d’une erreur de fixation. Florence ne s’est pas découragée pour autant puisque cette première épreuve ne représentait pas trop de points. Elle a toutefois croisé les doigts pour les experts n’aient pas vu la chute de sa tour.

Du côté d’Alexandre Etienne qui travaillait dans le Centre des congrès Anhembi, il devait concourir contre 33 candidats. On l’a retrouvé au milieu d’une plateforme recouverte de câbles, assis devant son écran d’ordinateur. Les concourants avaient pour mission de relier des ordinateurs par internet et mettre en place un réseau performant par le biais des meilleurs codages informatiques et de la meilleure plateforme. Pour Alexandre, c’était un très bon début et il estimait même s’en être très bien sorti. Une excellente nouvelle pour l’équipe des Bleus puisque cette épreuve était la plus complexe et la plus importante dans son domaine.

Une fois tous les concours passés, Charles-Henri Moëc était assez confiant et satisfait de cette première journée.

Les résultats de la compétition ont été proclamés le dimanche 16 août durant la cérémonie de clôture.

Category: Actualité culturelle, Actualités du Brésil

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *