Brésil : deux morts, deux disparus et plus que 200 000 personnes touchés suite aux fortes inondation

Publié le:17-01-2013

Actualités du Brésil

(Mis à jour le: 13 avril 2013)
Evaluer cet article
Au Brésil, plus précisément à l’Etat de Rio, de fortes inondations et pluies ont fait deux morts, deux disparus et 200 000 personnes sont touchés dans huit municipalités de l’Etat de Rio. Les météos ont prévu de nouvelles pluies dans cette région. Voir aussi :
Une dure sécheresse menace le nord-est du Brésil
Brésil : deux morts, deux disparus et plus que 200 000 personnes touchés suite aux fortes inondation

 

La défense civile brésilienne, indique, vendredi,
qu’un adulte et un enfant de neuf ans étaient disparus la veille et
qu’elle a heureusement retrouvé les cinq personnes, appartenant à même
famille, qui avaient quitté, au début de l’orage, leur maison située
dans une zone risquée.
Jeudi, une des victimes était emportée par
une forte trombe d’eau dans la municipalité de Xerem, au nord de Rio.
C’était une trombe aussi dangereuse qui a pu déborder quatre rivières et
détruire un pont. Vendredi matin, la chute d’un arbre sur une route de
la forêt de Tijuca a tué un homme âgé de 49ans, en plein cœur de Rio.

Le
secrétaire de la défense civile de l’Etat de Rio, Sergio Simoes, a
averti les citoyens de la région montagneuse, situé à 80 km de Rio, que
des nouvelles pluies sont prévenues et que ces dernières sont aussi
dangereuses au point que des glissements de terrain sont susceptibles.

Réduire les zones risquées :

Selon,
Sergio Simoes, plus que 2075 des personnes habitant des zones risquées
ont été transporté vers des abris municipaux telles les écoles et les
églises et qu’aux environs de 438 personnes ont malheureusement perdu
leur logement. C’est un nombre élevé de dégâts matériels et il faut
sérieusement prendre les mesures nécessaires pour pouvoir contrôler la
situation et réduire dans l’avenir les zones vulnérables. Il explique
que c’est évident d’enregistrer tous ces dégâts si les gens ont tendance
à construire leur maison tout près des rivières ou sur les versants des
collines. Il déclare, aussi, que, lui de son côté, il va parler
vendredi avec le ministre de l’Intégration Nationale, Fernando Bezerra,
pour prendre les mesures nécessaires.

A Xerem, la quantité de
pluies tombées, jeudi, est estimée à 212 millimètres d’eau en 24 heures.
Les services météorologiques estiment que c’est une quantité supérieure
à celle tombée en un seul mois. Ces derniers jours, l’Etat de Rio a
connu des températures records, depuis 1915, à savoir, plus de 40 degrés
Celsius.

Dans la région montagneuse de Rio et à Angra, Mangaratiba
et Paraty, situé à 120 m au sud de Rio, des pluies ininterrompues sont
tombées pendant toute la nuit. Et dans la région montagneuse de
Petropolis, Teresopolis et Nova Friburgo des pompiers sont rendus sur
les lieux depuis jeudi.

Dure sécheresse sans précédent :

Pour
Eduardo Salles, secrétaire à l’Agriculture dans l’Etat de Bahia, ce qui
se passe dans le pays est semblable à un puissant tremblement de terre :
des fortes inondations et pluies à l’Etat de Rio, et une sévère
sécheresse disant la pire de ces 50 dernières années dans le nord-est du
pays. Une sécheresse dure qui a considérablement affecté les récoltes
de maïs et de coton, réduit le bétail dans des pâturages asséchés et
détruit aux environs de 30% de la production de canne à sucre dans une
région qui représente 10% du total national de la production de canne à
sucre.

 

Production menacée d’électricité

La sécheresse
qu’a durement touchée le nord-est du pays fait également peser une
lourde menace sur la production hydroélectrique dans l’une des régions
déjà sujette à des coupures de courant.

 

Category: Actualités du Brésil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *