La Coupe du Monde 2014 en Brésil : enjeux sportifs et économiques!

Publié le:09-01-2014

Coupe du monde Brésil 2014 | Football - Coupe du monde |

(Mis à jour le: 15 juillet 2019)
Evaluer cet article

Le brésil s’apprête à l’organisation de la 20e édition de la coupe du monde qui se déroulera du 12 juin 2014 au 13 juillet 2014.

Les médias se sont longuement attardés sur le tirage au sort pour la phase des poules qui a eu lieu le 6 décembre 2013 et qui a annoncé des finales de haut niveau à l’image d’un groupe G rassemblant l’Allemagne, Le Portugal, le Ghana et les États-Unis.

Une édition qui, comme les précédentes, pose plusieurs interrogations par rapport à ses enjeux sportifs et économiques, dans un contexte de crise qui n’a pas épargné le pays de Pelé de ses maux.

 

Brésil 2014

Brésil 2014

Des enjeux sportifs pour le Brésil…

La Seleção, qui a remporté la coupe du monde cinq fois, en 1958,1962,1970, 1994 et 2002, entamera cette édition avec l’espoir de mettre fin à une série de participations infructueuses, puisqu’elle a été éliminée dès les quarts de finale respectivement par la France en 2006 et par les Pays-Bas en 2010.

Le rêve brésilien est donc légitime : organiser la coupe du monde et la remporter pour prouver au monde que les brésiliens sont les maîtres du football, et consolider leur palmarès en matière de titres mondiaux !

La fédération brésilienne de football a mis tous les moyens nécessaires à la disposition de la Seleçao pour atteindre les finales avec une équipe redoutable. Tout a commencé avec un changement au niveau du staff technique : Mano Meneses, entraîneur jusqu’à 2012, a été remercié et remplacé par Luiz Felipe Scolari. Ce dernier est selon les brésiliens, le meilleur entraîneur auquel la commande de la Seleçao pourrait être confiée. Scolari l’a confirmé en annonçant que son équipe ne retiendra que les joueurs autonomes et évoluant régulièrement dans leurs équipes en Europe et en Championnat brésilien, à l’image de Lucas (PSG), Thiago Silva (PSG), Neymar (Barcelone), Robinho (AC Milan), Oscar (Chelsea), David Luiz (Chelsea)…etc.

Bien que les ambitions du Brésil sont légitimes et réalisables, sa sélection serait inévitablement amenée à confronter des concurrents redoutables comme l’Espagne, l’Italie et l’Allemagne. Ces derniers ont tous en commun la volonté de consolider leur palmarès par un nouveau titre mondial. Les Pays Bas, eux, ont pour ambition, arracher un premier titre qui leur a toujours échappé.

Un défi économique ?

La coupe du monde est l’occasion idéale pour le pays hôte pour réaliser des gains colossaux grâce aux différentes opportunités qui lui seront fournies ; ceci est certainement conditionné par la réussite de l’organisation ! Droits de diffusion TV, droits marketing, droits d’hospitalité, droits de licence, hébergement et billetterie, participation aux bénéfices du comité organisateur…etc. : Ce sont les différentes sources de financement pour le comité organisateur et qui permettront au P.I.B brésilien de réaliser un bond intéressant si tout aille bien au niveau de l’organisation, et si les brésiliens parviennent à préparer l’infrastructure nécessaire avant le coup d’envoi de la compétition.

Tags:

Category: Coupe du monde Brésil 2014, Football - Coupe du monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *