Une première au Brésil, la Cours suprême de Sao Paulo autorise à une femme d’avorter

Actualités du Brésil | Général |

No votes yet.
Please wait...
(Last Updated On: 4 juillet 2018)

Une première au Brésil, un juge autorise à une jeune femme l‘avortement

Au début du mois de septembre, une brésilienne a réussit à obtenir le droit d’avorter après 16 semaines de grossesse par la justice de Sao Paulo, le fœtus étant mal formé.

Une décision qui a révolté la cathédrale et ceux qui soutiennent la loi anti-avortement…

En fait, au Brésil, l’interruption volontaire de la grossesse est interdite sauf en cas de danger ou suite à un viol.

Manifestation anti-avortement au Brésil

Manifestation anti-avortement au Brésil

Au mois d’avril dernier, la Cour suprême a donné le droit d’avortement
lorsqu’un fœtus est atteint d’anencéphalie, c’est-à-dire l’absence de
cerveau.

Lors de ce dernier cas, une échographie a montré que le fœtus était
atteint du syndrome d’Edwards ou trisomie 18. Il s’agit d’une anomalie
qui empêche le bébé de survivre hors de l’utérus de la mère.

Alors la jeune mère a réclamé à un juge de lui donné l’autorisation
d’avorter, mais il la lui a refusée, elle a donc ait appel en se basant
sur le fait que cette grossesse mettait sa vie en danger.

Le juge de seconde instance, a accepté l’appel de la femme et lui a
autorisé l’avortement. Il a ajouté que l’article 128 du code pénal sur
l’avortement n’a pas été modifié depuis plus de 70 ans.

Tags:

Category: Actualités du Brésil, Général

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *