Brésil – Pérou : Indiens isolés photographiés près de la frontière

Publié le:26-06-2008

Général | | | |

(Mis à jour le: 23 mars 2019)
Evaluer cet article
bresil_indios_isolados003funai29052008r470

BRASILIA, dimanche 1er juin 2008 (LatinReporters.com) – Des
Indiens parmi les derniers groupes isolés, sans contact avec le reste
du monde, ont été découverts et photographiés par avion près de la
frontière entre le Brésil et le Pérou lors d'une mission au-dessus de
la forêt amazonienne coordonnée par la Fondation nationale de l'Indien
(Funai, agence gouvernementale brésilienne).


La Funai, qui a publié de premières images le 29 mai, dit avoir photographié des "guerriers forts et en bonne santé" d'une ethnie indéterminée, six huttes et un grand terrain cultivé. Ils vivent au bord de la rivière Envira, dans l'Etat d'Acre, à la pointe ouest du Brésil.

Selon de nombreux médias de divers pays, la photo ci-dessus montrerait des Indiens "décochant des flèches contre l'hélicoptère transportant les membres de la Funai". Or, c'est un avion Cesna Skylane qui les survolait, probablement plus rapidement et à plus grande distance que s'il s'agissait d'un hélicoptère. La Funai précise que les photos ont été prises entre le 28 avril et le 2 mai 2008 à partir du Cesna, qui a sillonné pendant un total de 20 heures cette zone de l'Amazonie.

 

José Carlos dos Reis Meirelles Junior, expert de la Funai, explique ces Indiens vivent dans des huttes de paille, sont sédentaires et cultivent du manioc, des bananes et des pommes de terre. "Il existe dans cette région quatre peuplades isolées que nous suivons depuis 20 ans", précise-t-il.

"Nous avons effectué ces survols pour montrer leurs maisons, pour montrer qu'ils sont là, pour montrer qu'ils existent. Cela est très important, car certains doutent de leur existence" ajoute M. Meirelles.

La Funai assure qu'elle n'entre pas en contact avec ces tribus coupées du reste du monde, mais essaie d'empêcher toute intrusion sur leur territoire pour assurer leur autonomie. Elle estime que le Brésil compterait 68 tribus indiennes isolées, disséminées dans des Etats amazoniens, notamment ceux d'Acre, d'Amazonas, du Mato Grosso, de Roraima et de Rondonia.

M. Meirelles croit que des groupes isolés vivant dans la région frontalière sont gravement menacés par l'exploitation illégale de la forêt au Pérou voisin. Ces activités pousseraient les Indiens isolés du Pérou à entrer au Brésil, au risque d'y déclencher des conflits avec ceux qui y sont déjà installés.

Stephen Corry, directeur de Survival International, organisation mondiale soutenant les peuples autochtones, voit lui aussi en ces photos de la Funai "une nouvelle preuve de l'existence des Indiens isolés. Le monde doit le réaliser et s'assurer de la protection de leur territoire en vertu du droit international. Dans le cas contraire, ils disparaîtront bientôt".

Survival réaffirme que tous les peuples isolés "sont gravement menacés par la spoliation de leurs terres et les maladies allogènes qui peuvent les décimer."

 

Tags: , , ,

Category: Général

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *