Trindade et Martin Vaz : zoom sur cet archipel brésilien

Publié le:22-10-2018

Découvrir le Brésil | Tourisme Voyage Brésil |

(Mis à jour le: 23 mars 2019)
Evaluer cet article

Les îles de Trindade et de Martin Vaz forment un archipel brésilien baignant dans l’océan Atlantique. Elles sont rattachées à l’Etat d’Espirito Santo. L’archipel ne compte pour habitant qu’une petite garnison de militaires stationnée sur l’île de Trindade. Depuis quelques années, l’archipel fait partie d’un projet de conservation de la biodiversité. Zoom sur ces bouts de terre assez méconnus, mais qui valent pourtant le détour.

L’archipel de Trindade et Martin Vaz 

Trindade

L’archipel, qui s’étend seulement sur une superficie de 10, 4 km², se compose de deux entités principales à savoir :

  • L’île de Trindade : c’est la plus grande île de l’archipel puisqu’elle occupe, à elle seule, les 10, 1 km² de la surface totale
  • Le groupe d’île de Martin Vaz, souvent écrit Martim Vaz de son nom portugais. Ce groupe se compose de quatre îles et îlots lesquels se partagent les 0, 3 km² restant du territoire. Parmi eux, l’île da Racha est celle que l’on surnomme l’île Martim Vaz. Autour d’elle, on retrouve l’île du Nord qui affiche une altitude de 75 m, l’îlot de Angulha qui prend la forme d’un rocher circulaire plat et l’île du Sud qui est la plus éloignée de l’île da Racha

De cet ensemble, on note que l’archipel se compose en tout et pour tout de cinq petites îles. Il se situe à environ 715 km à l’est du continent sud-américain.

L’histoire de l’archipel de Trindade et Martin Vaz

L’archipel fut découvert en 1501 par un navigateur galicien du nom de João da Nova. L’année suivante, en 1502, ce sont des navigateurs portugais menés par Estêvão da Gama qui les découvrirent à leur tour. Estêvão da Gama, étant le cousin de Vasco de Gama, la revendication des îles par le Portugal s’est faite sans difficultés.

Pendant près de 200 ans, l’archipel resta sous le drapeau portugais jusqu’à ce qu’en 1700, Edmund Halley, un astronome anglais en prit possession au nom de la Couronne britannique. Il faudra toutefois attendre l’année 1890 pour que le Royaume-Uni décide d’occuper l’île principale de Trindade et y érige la micronation baptisée principauté de Trinidad. Cette dernière a été mise en place par James Harden-Hickey.

Les Britanniques ne tardèrent toutefois pas à quitter le territoire puisqu’en 1896, ils abandonnèrent les îles au Brésil après que celui-ci ait obtenu son indépendance et après un accord signé entre les deux pays. Le Portugal a contribué à la réussite de cet accord.

Dès 1897, la marine brésilienne y a implanté une garnison qui ne l’a plus quitté depuis. Cette garnison est rattachée à un établissement baptisé « Enseada dos Portugueses » signifiant Entrée des Portugais.

Lire aussi :

Trindade et Martin Vaz : des îles volcaniques

Martin Vaz

Toutes les îles qui composent l’archipel de Trindade et Martin Vaz sont d’origiçne volcanique. C’est pour cela qu’elles affichent toutes des terres arides et rocailleuses. La seule partie fertile se situe dans le sud de Trindade.

Il faut savoir que les cinq îles de l’archipel sont rattachées à une vaste chaîne de volcans sous-marins. Elles représentent l’infime partie émergée de ces volcans lesquels s’étendent sur plus de 1 100 km allant du continent vers la dorsale médio-Atlantique.

Concernant l’île principale de Trindade, elle abrite de nombreuses montagnes et affiche un relief très découpé avec la présence de plusieurs dômes de lave phonolithique ainsi que des culots aux bords abrupts. Son plus haut sommet trône à 620 m d’altitude et est baptisé le Pico Desejado. Le suivent ensuite le Pico da Trindade qui trône à 590 m d’altitude et le Pico Bonifacio qui trône à 570 m d’altitude. Un autre pic vient après ces trois-là, mais le suivant à ne pas rater est le Pico Monumento dont le sommet culmine seulement à 270 m d’altitude, mais sa forme de cylindre incliné et étroit vaut le détour.

Un archipel de conservation de la biodiversité

L’archipel de Trindade et Martin Vaz a été récemment déclaré zone de conservation de la biodiversité. Cela date de 2005 suite à la publication de deux décrets qui stipulent la création de nouvelles unités de conservation marine le long des côtes brésiliennes. Ces textes de loi sont venus élargir la zone marine protégée de 1, 5 % à 25 %.

Dans les détails, c’est surtout le premier décret qui se réfère à la protection de l’environnement et du monument naturel de l’archipel tandis que le second instaure la zone de protection de l’environnement marin de l’archipel de São Paulo et São Pedro.

Pourquoi avoir tant tardé pour créer cette zone de conservation ?

Depuis 2005, l’archipel de Trindade et Martim Vaz font partie d’une zone de conservation marine du Brésil. Si la mesure a été mise en place aussi tardivement c’est parce que la décision de supprimer les espèces animales importées par Edmund Halley n’est venue que bien plus tard.

Il faut savoir qu’en 1700, quand le scientifique est arrivé à Trindade, il y introduit des porcs, des chèvres et des brebis. A l’origine, il s’agissait d’animaux d’élevage, mais ils sont vite devenus des espèces invasives mettant en péril l’environnement de l’île. En 1994, l’Etat brésilien décide enfin de les éliminer, mais vu leur nombre, leur élimination progressive a duré jusqu’en 2005. Depuis qu’il n’en existe plus dans l’archipel, la végétation reprend petit à petit ses droits même si elle a encore du chemin à faire pour être aussi luxuriante qu’autrefois.

 

Tags:

Category: Découvrir le Brésil, Tourisme Voyage Brésil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *