Brésil, énormes investissements dans le secteur éolien

Publié le:06-12-2011

Actualité Economique |

(Mis à jour le: 29 juin 2018)
Evaluer cet article

De nouveaux fournisseurs étrangers dans le secteur éolien au Brésil

Le Brésil, qui jouit de ressources naturelles, hydro-électriques et pétrolières importante, elle vise un bond dans l’énergie éolienne. Le gouvernement assure des subventions énormes qui attirent les investisseurs étrangers.

 
L'énergie éolienne au Brésil

 

  L'énergie éolienne au Brésil

 

En effet, ce secteur est a actuellement une capacité de 1,400MW.
L’Association brésilienne d'énergie éolienne ABEeolica a déclaré que
cette capacité devrait se multiplier par huit dans les deux ans à venir.

Le Brésil étant le plus grand marché de l’énergie éolienne de l’Amérique
du Sud, l'Institut de recherche sur l'énergie émergente IHS affirme
suite à une étude faite récemment que le pays atteindra une capacité de
31,6 gigawatts en 2021.

En aout dernier, une vente aux enchères s’est déroulée et durant
laquelle 44 fermes éolienne du Brésil ont réussit à obtenir 39% de la
capacité totale offerte pour un prix moyen de 62,91 dollars par
megawatt-heure.

Les principales régions de l’énergie éoliennes se basent surtout au
nord-est du pays, soit Bahia, Rio Grande do Norte et Ceara. Elles sont
connues pour leurs vents violents et réguliers. Les parcs éoliens se
trouvent généralement sur une terre ferme.

Ce sont les coûts minimales et les subventions du gouvernement qui attirent le plus les fournisseurs.

L’un des premiers investisseurs est groupe allemand Enercon, Wobben
Windpower,  qui a installé la fabrique de turbines éoliennes pendant les
années 1990. Actuellement, ce groupe souhaite atteindre 22 parcs avec
un total de 554 MW d’ici la fin de 2012.

Plusieurs autres groupes ont suivi le fournisseur allemand comme
l'espagnol Gamesan, l'argentin Impsa, l'allemend Siemens, le danois
Vestas qui est considéré comme le plus important fabricant de turbines
éoliennes au monde, GE Wind et l'indien Suzlon.

Le groupe français Alstom vient d’inaugurer mercredi dernier une usine
de construction de turbines éoliennes près de Salvador de Bahia. Cette
usine aura  une capacité de production de 300 MW.

« On ne va pas y arriver demain, mais dans 10-15 ans, c'est possible. On
est très ambitieux, non seulement au Brésil, mais également dans tout
le reste de l'Amerique Latine », a affirmé Philippe Delleur, président
d'Alstom au Brésil lors de l'inauguration de l'usine.

Il a ajouté également qu’il faut miser sur le fait que les coûts de production ne tomberont pas plus.

A noter que des investisseurs brésiliens tels que Desenvix, Dobreve, Renova et CPFL sont notamment actifs sur le marché.

 

Tags:

Category: Actualité Economique

Comments (1)

  1. Paul dit :

    De grands efforts sont émis par le gouvernement brésilien pour rendre meilleur leur économie…sur tout les secteurs notamment et ça a l’air de marché selon les echos de
    l’economie brésilienne ([url]http://www.brasilbresil.com/brasil-bresil/economie/index.php[/url])

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *