Guide Brésil, découvrir les danses du Brésil

Découvrir le Brésil | |

Rating: 4.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Dernière mise à jour : 29 juin 2018)

Le Brésil est une destination qui recèle beaucoup de merveilles. Parmi celles-ci, on compte notamment les danses, qui font d’ailleurs la renommée de cette contrée dans le monde. Dans ce vaste territoire d’Amérique du Sud, les danses sont tout un art. Elles sont variées et méritent d’être découvertes pour être vraiment comprises. Ci-après 3 danses brésiliennes les plus populaires.

La Capoeira, le combiné de sport, danse et art

Ce mot signifie « baptême ». La danse Capoeira aurait une origine mystérieuse. Mais pour beaucoup, elle aurait ses racines chez la population africaine. Autrefois, elle était considérée comme une technique de lutte. C’est d’ailleurs la base de la danse. Aujourd’hui c’est un véritable sport ludique ayant pour but notamment d’aider les jeunes brésiliens à sortir de la drogue, la délinquance et la violence.

Mêlant art martial et danse, la Capoeira pourrait être une école de vanité et une entreprise de spectacles que vous pouvez contempler lors de votre voyage au Brésil (en savoir plus ici). Le danseur fait usage de tout son corps, de sa tête au pied, pour réaliser un bel exploit. La danse comprend ainsi diverses positions, dont le Cocorinha et la Negativa. Le premier étant un mouvement d’accroupissement tandis que le second est une sorte d’esquive pour se déplacer au sol.

Il faut préciser que la Capoeira existe en deux versions bien distinctes : l’Angola et la Régional. La capoeira Angola est la version la plus traditionnelle. Telle la danse des animaux, elle a été inspirée d’une danse typique angolaise. La Capoeira Régional, quant à elle, est la version plus moderne. Cette danse comprend donc divers styles contemporains.

les danses du Brésil

La Samba, la danse de gaieté

La Samba fait avec la Capoeira les deux danses les plus célèbres du Brésil. Véritable symbole du carnaval brésilien, elle fait tout de suite penser à Rio de Janeiro et ses fameux carnavals, dont la renommée à l’échelle mondiale n’est plus à faire.

Signifiant « danser avec gaieté », la Samba serait aussi née des techniques de danse traditionnelle africaine, notamment celles du Congo et d’Angola. Accompagnée par un rythme musical particulier, elle existe en plusieurs variantes. La plus connue, mais aussi la plus remarquable est sans aucun doute la « Samba no pé » qui veut dire « samba de pieds ». Elle consiste à effectuer des mouvements énergiques au niveau du bassin. Les jambes se balancent d’avant en arrière tandis que les mains meuvent avec délicatesse et souplesse.

Une autre particularité de la Samba est la tenue. À la fois extravagante et colorée, elle ne peut que susciter le regard.

Le bumba-meu-boi, entre rituel et spectacle

Également appelée boi-bumbá ou pavulagem, le bumba-meu-boi, en plus d’être une fête, est aussi une danse folklorique évoquant les conditions sociales dont les noirs éprouvent. Son origine remonte au 18e siècle, à l’époque de l’esclavage.

Très populaire surtout au Nordeste, le bumba-meu-boi fait partie intégrante de la culture de la région. Elle se déroule dans la dernière moitié du mois de juin jusqu’en fin août. De quoi vous donner une idée de date pour planifier votre séjour au Brésil.

À la fois authentique et fascinante, elle est une véritable représentation théâtrale de l’histoire d’un bœuf, de sa blessure à sa guérison ou sa résurrection. Le bœuf qui veut dire « boi » joue donc le principal rôle. Pour assurer un tel spectacle, des personnages humains et des animaux sont mis en scène. Et des musiques typiques du Maranhão utilisant notamment des tambours, du sanfona, etc. sont jouées.

 

Tags: ,

Category: Découvrir le Brésil

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *