Kleber Mendonça Filho, un des meilleurs réalisateurs brésiliens !

Publié le:17-09-2019

Cinéma culture |

(Mis à jour le: 16 septembre 2019)
Kleber Mendonça Filho, un des meilleurs réalisateurs brésiliens !
3.3 (66.67%) 3 vote[s]

Si vous n’êtes pas familier avec le cinéma brésilien, alors nous ne pouvons que vous conseiller de vous y intéresser. En effet, certains de ces films sont de petits bijoux et plusieurs d’entre eux ont été récompensés lors du prestigieux festival de Cannes. Citons notamment « O Pagador de Promessas » (La Parole Donnée), réalisé par Anselmo Duarte, et qui a reçu la Palme d’Or en 1962, ou plus près de nous « Bacurau », de Kleber Mendonça Filho, qui a gagné le prix du Jury au festival de Cannes 2019.

Cela tombe bien, car nous allons justement vous faire un focus aujourd’hui sur Kleber Mendonça Filho. Ayant une formation de journaliste, celui-ci s’est orienté progressivement vers le cinéma. Filho est surtout connu pour son rôle de réalisateur.

Cependant,Filho est un artiste très polyvalent puisqu’il est à la fois réalisateur, scénariste et ingénieur du son.Ses films ont remporté plus de 120 prix à travers le monde et il reste un acteur de premier plan sur la scène artistique brésilienne. Découvrons ensemble cet homme important du cinéma brésilien, qui ne manque assurément pas de talents !

Biographie de Kleber Mendonça Filho

Biographie de Kleber Mendonça Filho

Une jeunesse entre le Brésil et le Royaume-Uni

Kleber Mendonça Filho et né en 1968 à Récife, dans l’État du Pernambuc brésilien. C’est d’ailleurs à Récife qu’il va habiter avec ses parents jusqu’à ses 14 ans. Car en 1982, sa mère a eu le privilège d’obtenir un PhD d’une université anglaise et le jeune Filho accompagne ses parents en Angleterre. Il ne restera que cinq années en Angleterre avant de retourner au Brésil pour suivre des études de journalisme.

Les premiers pas dans le monde cinéma

C’est son métier de journaliste qui va l’amener à débuter son travail dans le monde du cinéma. En effet, Filho écrit des articles et des critiques de films pour le « Jornal do Comércio de Recife » ainsi que pour« la Folha de S.Paulo ».

Au cours des années 1990, Mendonça Filho a commencé à expérimenter différentes techniques et genres de tournage tels que la fiction et le documentaire, après quoi il a commencé à pratiquer avec le tournage en 35 millimètres.

Le début de carrière au cinéma

Alors que Filho commençait à développer son art, ses premiers projets de réalisateur commençaient par une série de courts métrages tels que Eletrodoméstica (2005), qui est un court métrage sur une famille possédant une maison remplie d’électronique et anticipant l’arrivée d’un téléviseur de 29 pouces. Recife Frio (2009) qui examine le développement urbain et le changement climatique à Recife.

C’est en 2013 que le réalisateur a finalement produit un long métrage, « O Som ao Redor » (sons voisins), qui portait sur la vie des Brésiliens vivant dans un immeuble et sur la sécurité qui régnait dans les rues. Le drame, qui mettait en lumière des éléments tels que le crime, l’histoire, le bruit et la violence, a remporté de nombreux prix tant au niveau national qu’international, et le nom de Filho est passé au rang des directives.

2016 : sortie de « Aquarius »

Aquarius

Depuis lors, il a travaillé sur de nombreux projets dans l’industrie du film. Sa dernière création est le long métrage Aquarius, sorti en 2016. Le film suit la vie de Clara, une femme de 65 ans qui se bat contre une nouvelle construction prévue, et veut protéger la mémoire de sa maison. Ce film touchant a reçu un accueil positif pour ses messages dans les relations familiales et la mémoire. Dans une interview au Festival du film de Sydney, Mendonça Filho a parlé de son film Aquarius, qui met en scène une veuve vivant au bord de la mer. « Le cœur du film, ce sont les souvenirs », a-t-il déclaré. « Le film lui-même est très axé sur le passé, le présent et l’avenir, et de nombreux éléments dans le film fonctionnent comme une sorte de dispositif temporel ou de machine à remonter le temps qui nous fait avancer et reculer. »

En plus d’avoir une signification personnelle pour Mendonça Filho, « Aquarius » a également suscité la controverse et a quelque peu évité le réalisateur. Selon les reportages de l’événement, le film devait faire sa première mondiale à Cannes lorsque l’ex-présidente Dilma Rousseff a été destituée quelques jours auparavant. Alors que le réalisateur était sur le tapis rouge avec son casting, tout le groupe avait des pancartes disant :« Le Brésil n’est pas une démocratie ».

2019 : sortie de « Bacurau »

2019 est une grande année pour Filho puisqu’il obtient le prix du Jury au Festival de Cannes pour son dernier film « Bacurau ». Réalisé en compagnie de JulianoDornelles, ce film, qui peut être à la fois classé dans la catégorie des drames, des thrillers et des westerns, raconte l’histoire d’un petit village brésilien de la région du sertão où vont se produire des évènements étranges, suite au décès d’une vieille dame de 94 ans.

Le point fort du film est de créer plusieurs dimensions d’ambiance. D’abord fantastique et mythologique, le film tourne au western métaphorique au fur et à mesure de sa progression. En outre, « Bacurau » est un film très actuel

Découvrez aussi :

Filmographie de Kleber Mendonça Filho

Voici la liste des films que Filho a réalisés.

Longs métrages

Ils sont au nombre de trois, tous ayant connu un grand succès (nomination et récompense au festival de Cannes) :

  • 2012 : « Les Bruits de Recife »
  • 2016 : « Aquarius »
  • 2019 : « Bacurau »

Courts métrages

Ils sont au nombre de six :

  • 1997 : « Enjaulado »
  • 2002 : « A Menina do Algodão »
  • 2004 : « Vinil Verde »
  • 2005 : « Eletrodoméstica »
  • 2006 : « Noite de Sexta ,Manhã de Sábado »
  • 2009 : « Recife Frio »

Vous connaissez tout désormais sur Kleber Mendonça Filho ! Il ne vous reste plus qu’à visionner ces films, en commençant par « Bacurau » puis en enchainant sur « Aquarius ». Bonne séance !

Tags:

Category: Cinéma culture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *