Havane : Dilma Rousseff a envoyé un de ses conseillers pour visiter Hugo Chavez

Publié le:11-01-2013

Actualité politique | |

(Mis à jour le: 23 mars 2019)
Havane : Dilma Rousseff a envoyé un de ses conseillers pour visiter Hugo Chavez
5 (100%) 1 vote
Dès son arrivée à la Havane, le conseiller spécial aux affaires internationales de la présidente brésilienne Dilma Roussef s’est rendu à l’hôpital où se trouvait le président Hugo Chavez pour suivre son état de santé. C’était une occasion pour lui de rencontrer les deux responsables vénézuéliens et cubains, indique l’Agence Brésil vendredi.
Havane : Dilma Rousseff a envoyé un de ses conseillers pour visiter Hugo Chavez

Selon l’AFP, le conseiller Marco Aurelio Garcia a parlé au téléphone avec  Antonio Patriota, le ministre brésilien des affaires étrangères pour lui informer de sa visite.M. Garcia est le conseiller spécial international de la présidence depuis dix ans. Il a interrompu ses vacances au Mexique pour aller à la Havane et il doit regagner Brasilia au cours du week-end.

Le président M. Chavez est âgé de 58 ans. Depuis plus de trois semaines, il est hospitalisé à Cuba. Il
a subi une quatrième opération chirurgicale pour traiter un cancer. Le gouvernement a annoncé, jeudi dernier, que le président souffrait d’une grave infection pulmonaire.
Le conseiller, M. Garcia a annoncé lors d’une interview avec le site d’information brésilien  Opera Mundi que l’état de santé du président Chavez s’aggrave et que la présidente Mme Rousseff était régulièrement informée de l’état de santé du président vénézuélien.

Dimanche dernier, depuis Cuba, Nicolas Maduro, le vice-président, avait annoncé à la télévision une aggravation de l’état de santé du président vénézuélien Hugo Chavez.

Le conseiller spécial international de la présidence, M. Garcia a démenti la préoccupation du
gouvernement brésilien d’une éventuelle rupture institutionnelle dans le pays voisin.

Il ya deux jours, Antonio Patriota, le chef de la diplomatie brésilienne, a affirmé qu’il n’y avait aucune raison de penser qu’au Venezuela la démocratie ne serait pas maintenue si M. Chavez ne regagnait pas ses pouvoirs.

Tags: ,

Category: Actualité politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *