Le Brésil renvoi les déchets illégaux aux Etats Unis

Publié le:25-01-2012

Actualité Economique

(Mis à jour le: 25 janvier 2012)
Le Brésil renvoi les déchets illégaux aux Etats Unis
Evaluer cet article

Le Brésil renvoi les conteneurs du déchets aux Etats Unis

Les deux conteneurs remplis de 46 tonnes de déchets hospitaliers qui sont arrivés des Etats Unis au Brésil d’une manière illégal en octobre dernier ont été renvoyés  samedi, 21 janvier 2012 à leur pays d'origine. Ces conteneurs contiennent des gants, masques, seringues, pyjamas chirurgicaux, draps et serviettes sales. La douane du port de Suape, situé à 80 km de Recife, la capitale de l’Etat de Pernambouc au nord-est du Brésil, les a saisis.

 
Déchets hospitalier au Brésil

 

Déchets-hospitalier-au-Brésil

 

Les conteneurs et le materiel dedans sont transportés sur le navire "Cap
Irene" de pavillon libérien vers le port de la Caroline du sud. Ils
devraient être sur place d’ici février.

En effet, c’est l'entreprise brésilienne de confection Santa Cruz, qui
se trouve  à Capibaribe,  la zone du pôle textile du Pernambouc, sous
l'étiquette "tissus en coton défectueux". L’entreprise a prévu de
recycler ces déchets en doublure de poches pour des jeans.

On a du fermé la société. Gabriel Gonzalez, le chef de la police
d'immigration et des douanes des Etats-Unis au Brésil a affirmé que ces
produits devront subir une nouvelle constatation a leur arrivé.

La société qui a exporté ce matériel est encore l’objet d’une enquête.

Selon l'institut brésilien de l'Environnement (Ibama), l’entreprise
devra subir une amende de 3 millions de dollars et 1 millions de dollars
pour  l'entreprise Aliança Navegaçao e Logistica Ltds qui a effectué le
transport maritime des déchets.

Category: Actualité Economique

A propos de l'auteur ()

Comments (1)

  1. Anny dit :

    recyclage??
    Heureusement qu’on les a saisi…
    Recycler des déchets de ce genre en doublure de poche de jeans, nom de dieu, ne sont-ils pas conscients des dégâts humaines suite à une telle action??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *