Stade Maracana : Découvrez le stade du Maracana à Rio de Janeiro

Publié le:18-08-2012

Découvrir le Brésil | | | | | |

(Mis à jour le: 23 mars 2019)
Stade Maracana : Découvrez le stade du Maracana à Rio de Janeiro
5 (100%) 1 vote

Le stade Maracanã, situé dans la ville brésilienne de Rio de Janeiro est considéré comme l’un des plus importants et l’un des plus grands stades à l’échelle internationale. Il a été et sa raison d’être …

Histoire du stade Maracanã

Alors que la Coupe du Monde de football de 1942 se préparait en 1939, le Brésil a déposé sa candidature pour accueillir l’évènement. Le président de la Fédération internationale de football association (FIFA) s’y est même rendu pour observer de plus près la faisabilité d’un tel projet. Malheureusement, la Deuxième Guerre Mondiale éclate entre-temps et la Coupe du Monde de 1942 a été reportée au lendemain de la guerre, soit en 1949. En règle générale, l’évènement aurait dû se tenir en Europe, mais cette dernière, totalement détruite par le conflit dut renoncer à son organisation. Le Brésil se vit alors attribuer l’accueil de la Coupe du monde de 1949 qui fut finalement reporté en 1950.

Stade de Maracana

Stade de Maracana

Face à la nouvelle, le pays a été à la fois honoré et horrifié, car même sa capitale de l’époque, à savoir Rio de Janeiro, ne disposait pas d’infrastructures assez grandes et modernes pour un évènement d’une telle envergure. Au bout de plusieurs débats houleux entre les autorités brésiliennes, le journaliste Mario Filho finit par leur forcer un peu la main en publiant divers articles dans le Jornal dos Sports. Après le retentissement qu’eurent ces textes, les autorités brésiliennes finirent par tomber d’accord.

Lire aussi :

La construction du Stade Maracanã 

Après concertation des différentes autorités, il a été établi que le plus urgent à faire c’était de construire un stade qui pourrait accueillir tous ceux qui viendraient assister à la Coupe du Monde. Elles hésitaient à l’ériger dans le quartier de Jacarepagua qui se situe un peu trop loin du centre-ville. Le choix final s’est porté sur le quartier de Maracanã.

Une fois toutes les dispositions prises, la pose de la première pierre fut réalisée le 20 janvier 1948, mais il faudra attendre le mois d’août pour que les travaux débutent réellement. En tout, près de 1 500 ouvriers sont affectés sur le chantier pour travailler, en relais, de jour comme de nuit. Il faut dire que le temps était compté et on craignait même que le stade ne soit pas fini à temps.

Heureusement, 22 mois après le début des travaux, le stade fut achevé. Le 16 juin 1950, le Général Mendes de Moraes, alors préfet de la ville, inaugura le stade. Cette date se situait à huit jours seulement de l’ouverture de la Coupe du Monde.

Initialement, il fut baptisé Estadio Municipal avant de devenir en 1966, Estádio Jornalista Mário Filho.

Les caractéristiques du stade Maracanã

Le stade Maracana au Brésil

Le Stade Maracanã est un monument titanesque dont le délai de construction fut un véritable record. A l’époque, il était considéré comme le plus grand stade jamais construit à travers le monde puisqu’à l’inauguration, on lui comptait un total de 183 254 places assises et une capacité totale de 220 000 personnes, celles se tenant debout comprises.

Autrement dit, c’était bien plus que les 150 000 du Hampden Park de Glasgow que l’on considérait à l’époque comme étant le plus grand stade au monde.

D’un point de vue architectural, le stade affiche une forme ovale et couvre une superficie de 200 000 m².

Par la suite, le stade connut de nombreuses rénovations qui ont engendré une réduction importante de sa capacité allant des 220 000 initiaux à :

  • 103 000 places après les travaux commencés en 1999 : ces travaux ont été réalisés dans le cadre de la Coupe du monde des clubs de la FIFA
  • 78 838 places après les travaux de 2010-2013 : ces travaux ont été réalisés en prévision de la Coupe du Monde de 2014

Malgré cette diminution de sa capacité, le stade Maracanã reste l’un des plus grands stades construits en Amérique du Sud.

Il faut savoir que les rénovations ont été programmées, non seulement pour entretenir les lieux, mais aussi pour en renforcer la sécurité. Malgré les travaux successifs, sa façade a été conservée comme telle, car elle a été classée par l’Institut National du Patrimoine Artistique et Historique (IPHAN).

Dès le début des travaux, le stade est intégré dans un projet de complexe sportif qui englobe également :

  • Un stade nautique
  • Un musée du football
  • Un gymnase entièrement dédié au basket-ball
  • Une piste d’entraînement dédiée à l’athlétisme
  • Un stade couvert, le Ginasio do Maracanãzinho (Petit Maracanã), qui compte 11 800 places

Il a été conçu par des architectes Brésiliens reconnus comme Miguel Feldman, Waldir Ramos, Raphael Galvão, Oscar Valdetaro, …

Le stade Maracanã : temple du football, mais pas que …

Ce stade a vu d’innombrables prodiges de football Brésiliens évoluer sur sa pelouse à l’instar de Pelé, Rivelino, Zico, Jaie, Diego Maradona, …

Il a également été la scène de plusieurs grands concerts avec des artistes du monde entier comme Queen, Tina Turner, Guns N’ Roses, KISS, Frank Sinatra, Paul McCartney, Iron Maiden, …

Le concert de Tina Turner est entré dans le Livre Guinness des records en tant qu’artiste solo avec le plus de spectateurs à un concert payant avec 184 000 personnes.

D’un point de vue footballistique, le stade a vu se dérouler de nombreux matches tels que :

  • Les phases finales des Coupes du Monde de football de 1950 et de 2014
  • Le Tour final de la Copa América de 1989
  • Le Championnat du monde des clubs de la FIFA 2000
  • Les Jeux panaméricains de l’année 2007
  • La Coupe des confédérations de 2013
  • Les Jeux Olympiques et Paralympiques d’été de 2016

Et au-delà de ces divers évènements, le stade est un véritable patrimoine pour le Brésil et ce, à juste titre puisque même si son équipe n’y a pas toujours été vainqueur, il chérit quand même quelques beaux souvenirs comme les rencontres très animées entre le Flamengo et le Fluminence, l’ambiance qui y règne à chaque grand évènement autour du football comme la Copa America, les 1 000 buts de Romario, …

Le stade Maracanã, une fierté du Brésil, mais aussi un mauvais souvenir

Dès la Coupe du Monde de 1950, les Brésiliens espéraient que ce nouveau stade leur portera bonheur. Malheureusement, ce ne fut pas le cas, car à la grande finale de l’évènement, la Seleçao fut vaincue à 2-1 par l’Uruguay. Depuis, la date du 16 juillet 1950 est considérée comme une date maudite au Brésil.

Non seulement, ils ont essuyé une défaite à domicile, mais en plus, le Brésil dut repeindre le stade aux couleurs de l’Uruguay à savoir le blanc et le bleu.

Malgré ce souvenir amer, le stade de Maracanã est un temple pour tous les Brésiliens surtout les fans de foot.

Le stade Maracanã : le stade de l’égalité

On peut effectivement le qualifier comme tel, car dans une ville où l’inégalité sociale règne quotidiennement, ces inégalités n’ont pas leur place une fois l’entrée du stade franchie. En effet, qu’il s’agisse des riches, des pauvres, de la classe moyenne, des intellectuels, des idiots, … tout le monde s’y retrouve chaque fois qu’un grand match s’y tient comme ceux du fameux duo Fla/Flu.

Et malgré les inégalités qui règnent à l’extérieur, une fois à l’intérieur, on s’écrie tous pour soutenir une même équipe. On ne sait d’ailleurs plus qui sont issus des très chics quartiers d’Ipanema et qui viennent des favelas de Rio de Janeiro. Ce que l’on sait c’est qu’on y va pour s’amuser, pour soutenir son équipe et ce, avec la même vigueur, le même dynamisme sans vouloir savoir qui a le plus d’argent en poche sur le moment.

Le temps d’un match, tous les Cariocas se retrouvent sur le même piédestal et pour nous, les gringos, cela fait plaisir à voir. D’ailleurs, que deviennent les étrangers qui y vont aussi ? Ils se fondent dans la masse, de manière plus ou moins réussie, car si certains ont vite compris que le secret réside dans le fait de s’habiller simplement comme les autochtones, d’autres n’ont toujours pas compris qu’ici, la décontraction et surtout la tendance « Zéro objets de valeur et Zéro bling-bling » est de mise. Moins vous attirerez l’attention, plus de chances vous avez de garder votre portefeuille dans votre poche, mais il faut toujours rester prudent.

Découvrez le Brésil de A à Z

Tags: , , , , ,

Category: Découvrir le Brésil

Comments (4)

  1. Jacques dit :

    un stade
    Un stade totalement mythique
    construit pour la coupe du monde de 1950
    coupe du monde pendant lequel le Brésil perdit en finale
    Une désillusion et un drame encore présent dans toutes les têtes

    Le maracana doit normalement célebrer le Brésil en 2014
    Le Brésil ne peut pas perdre cette compétition

  2. Marc dit :

    Maracana de Rio de Janeiro est vraiment fantastique , tous les fans de foot dans le monde doivent y visiter …
    Donc ne ratez pas de voir un match en direct à ce célébre stade

  3. Samantha dit :

    Maracana
    Le stade Maracana est un vrai joyaux du football au Brésil…

    construit depuis plus de 60 ans, le Maracana est un très grand stade..il devra accueillir la finale du Mondiale 2014!

  4. Jules dit :

    Maracana
    Je suis passé à côté du stade Maracana il y a quelques années…
    Il a une architecture très magnifique et c’est très énorme!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *