Corumba : une escale incontournable dans le Pantanal

Publié le:08-03-2019

Découvrir le Brésil | Tourisme Voyage Brésil | |

(Mis à jour le: 22 août 2019)
Corumba : une escale incontournable dans le Pantanal
4.6 (92%) 5 vote[s]

Située sur la rive gauche du Rio Paraguay, en région Centre-Ouest du Brésil, Corumba est une ville paisible où il fait bon de vivre. Je vous l’accorde, elle est quasiment inconnue des touristes parce que contrairement à Salvador ou à Rio, elle n’est pas très développée d’un point de vue touristique, mais son charme, sa rusticité et son patrimoine architectural vous séduiront. Moi-même, j’ai été séduit surtout parce qu’après la frénésie du carnaval et les soirées très animées dans le quartier du Rio Vermelho, je n’aspirais qu’à deux choses : repos et calme. C’est ce que Corumba m’a apporté sur un grand plateau.

Que faut-il retenir à propos de Corumba ?

Corumba

Avant d’y aller, voici quelques informations que vous devez déjà retenir à son sujet :

  • Son histoire :

Corumba se situe dans l’Etat du Mato Grosso do Sul. C’est une petite ville d’environ 100 000 âmes. En 1776, le site était un simple poste militaire fondé par le capitaine Luis de Albuquerque. Petit à petit, il s’agrandit pour devenir une ville baptisée Nossa Senhora da Conceiçao de Albuquerque. Jusqu’en 1865, elle est restée sous domination espagnole.

Grâce à son emplacement sur les rives du Rio Paraguay, elle devint rapidement un point stratégique permettant le trafic international. La ville s’est encore étendue jusqu’à devenir la deuxième ville de la région Centre-Ouest.

  • Son urbanisme :

Corumba s’étend sur deux niveaux :

  • une partie basse érigée autour du port et qui représente la vieille ville. C’est dans cette partie qu’on trouve le Vieux Casario, un de ses plus importants monuments architecturaux
  • une partie haute qui est plus récente et qui a été créée d’après un plan en échiquier. Votre curiosité commence à s’éveiller non ?
  • Son patrimoine architectural :

Malgré la présence de la vieille ville, cette dernière n’a aucun point commun avec les autres vieilles villes bâties par les colonisateurs. En effet, à Corumba, le style colonial romantique des Portugais fait place au style néoclassique italien. Un fait qui témoigne de la présence italienne en Amérique du Sud au cours de l’ère coloniale.

D’ailleurs, il faut souligner que Cormuba n’est pas la seule à arborer ce style. On le retrouve aussi dans les villes campagnardes gauchas, dans les banlieues de Buenos Aires en Argentine et dans certaines villes intérieures de l’Uruguay. En arrivant à Corumba, on croirait alors se retrouver dans une ville du Bassin de la Plata

En savoir plus sur les villes du Brésil

  • Son économie :

Corumba est la principale aire urbaine de la microrégion du Baixo Pantanal. L’économie de la ville repose essentiellement sur l’agriculture et l’élevage, mais depuis quelques années, son secteur touristique commence aussi à se développer doucement.

Grâce à sa proximité avec la Bolivie, la ville est devenue un important centre commercial régional. Le Rio Branco, une liaison ferroviaire d’environ 2 km la relie avec la Bolivie et il est aussi possible d’emprunter la voie fluviale en partant du port du Rio Paraguay.

Découvrez aussi :

Que voir à Corumba ?

Corumba, une escale incontournable dans le Pantanal

Corumba se situe dans la région du Pantanal. Ce dernier représente donc un important premier site à découvrir surtout que c’est là que se trouvent les plus importantes exploitations d’élevage du Brésil. Le Pantanal c’est aussi une vaste étendue sauvage et un vaste paradis écologique très riche en faune et en flore. Qualifié de « plus grand marais au monde », c’est un incontournable à visiter une fois arrivé au Brésil, et ce, même si passer par Corumba ne faisait pas vraiment partie de vos plans initiaux. Mais maintenant que vous songez à y aller, une petite escale du côté de cette ville ne vous fera que du bien.

Une fois à Corumba, voilà quelques sites à découvrir :

  • L’église Matriz de Nossa Senhora da Candelaria : située au cœur de la ville, cette église a été construite en 1885 en l’honneur de la Sainte patronne de la ville, la Senhora da Candelaria. Un de ses plus grands trésors est la couronne portugaise qui repose aujourd’hui encore sur son autel
  • La Casa de Cultura Luiz Albuquerque
  • La Lagune Caceres
  • Le Museu de Historia do Pantanal
  • Le Parc National du Pantanal Matogrossense
  • L’église Do Sagrado Coração de Jesus
  • L’église do Santuario de Maria Auxiliadora
  • Le jardin de l’Indépendance qui abrite de nombreuses sculptures en marbre
  • Le parc écologique Cacimba da Saude
  • Les « palafites » qui sont des maisons sur pilotis
  • Le port de Corumba qui grouille quotidiennement de vie
  • Les marchés auprès desquels vous découvrirez de nombreux produits artisanaux comme du bois sculpté, du cuir, des colliers, des pots en céramique, des bijoux en argent, des arcs et flèches indigènes, …

Pour découvrir chaque recoin de la ville, la marche est le moyen le plus efficace. Cela permet aussi de partir à la rencontre des habitants, d’avancer à son rythme et de goûter aux spécialités culinaires locales au gré de sa progression.

Comme partout au Brésil, la feijoada est la star de la gastronomie à Corumba, mais pas que. On y retrouve aussi les acarajés, les moquecas de camarão ou de peixe, le cuscus, … Le seul plat que je ne connaissais pas encore était le buchada de carneiro soit des tripes. Je n’en ai jamais mangé auparavant donc je n’ai pas de point de référence, mais c’était délicieux. Et j’oubliais, pensez également à goûter aux fromages de la région qui sont très goûteux. J’en ai même rapporté quelques variétés en quittant Corumba.

Quand partir à Corumba ?

Pour passer un agréable séjour à Corumba, il faut la planifier en fonction des saisons et de ce que vous cherchez comme dépaysement. Il faut effectivement avouer que tous ne cherchent pas forcément soleil et beaux jours, mais plutôt pluie et fraîcheur. Désigner la meilleure période dépend donc de chacun d’entre nous. Ce qu’il faut savoir concernant la météo c’est que :

  • La meilleure période de séjour se situe entre avril à novembre
  • Les mois les plus pluvieux vont de décembre à février
  • Les mois les plus chauds sont janvier, février, août, septembre, octobre, novembre et décembre

La température moyenne annuelle oscille entre 24 à 35°C ce qui signifie qu’il y fait quand même chaud à longueur d’année.

 

Tags: ,

Category: Découvrir le Brésil, Tourisme Voyage Brésil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *